Le centre hospitalier universitaire de Tours a été condamné par le tribunal administratif d Orléans à des dommages et intérêts à destination d’une société d’assurance  suite du décès d’une patiente qui avait contracté une maladie nosocomiale, a rapporté le tribunal. La somme que doit verser le CHU doit être de 45 300 euros.

La victime, une femme de 80 ans, avait été renversée par un automobiliste le 6 juillet 2007. Au CHRU de Tours où elle avait été hospitalisée, elle avait été opérée d’une fracture du tibia et, le 23 juillet, on lui a posé une prothèse totale du genou droit.

Une semaine plus tard, un choc septique avait été diagnostiqué et l’octogénaire devait succomber en octobre 2007.

La société d’assurance de l’automobiliste, condamnée à indemniser les ayants droit de la victime, s’est ensuite retournée contre l’hôpital en saisissant le tribunal administratif d’Orléans.

Celui-ci a estimé, au regard d’un rapport d’expertise, que « l’infection nosocomiale contractée par la victime a participé à son décès, celui-ci demeurant néanmoins imputable à l’accident de la voie publique ». « Cette infection a fait perdre une chance à la patiente de voir son état de santé s’améliorer et d’éviter son décès », ont estimé les juges administratifs qui ont évalué « l’ampleur de la chance perdue » à 30 %.

 

Auteur « LeFigaro.fr avec AFP ». Titre « Tours/infection nosocomiale: le CHU condamné » Publié . [Internet]. Sources : http://www.lefig1aro.fr

Share The Story

About the author